Mr Mercedes de Stephen King

instasize_0425182034_34134528351_oBonjour, bonjour !
Comment allez vous?

Stephen King est de retour parmi mes lectures avec Mr Mercedes pour commencer.

 

        Midwest 2009. Un salon de l’emploi. Dans l’aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d’un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s’est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces.

        Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris.

« Quelquefois, le diable connu vaut mieux que le diable qui reste à connaitre »

       Au départ il ne me tentait pas et je voulais lire Carnets Noirs. Mais comme ils se suivent et qu’on y retrouve Bill Hodges, j’ai choisi de le lire quand même. Et je ne suis pas déçue du tout. Et vous savez quoi ? J’ai bien aimé.

          L’écriture de Stephen King est toujours aussi géniale à mes yeux et j’ai été heureuse de retrouver cet auteur. Par contre je n’ai pas retrouvé le même suspense, de plus en plus haletant, que dans Shining et Docteur Sleep. Dans Mr Mercedes on monte en pression en même que le personnage du même nom mais à aucun moment j’ai refermé mon livre quelques secondes comme pour les deux autres.

      Malgré ça, j’ai beaucoup apprécié Hodges et ses amis mais pas du tout le Mr Mercedes, je n’ai pas réussi à éprouver pour lui autre chose que de la haine. Même pas de pitié.
Mais la folie qui habite notre tueur est d’une monstruosité au point où j’ai trouvé qu’il méritait ce qu’il lui arrivait. Ou presque.

      Quant à notre héros, Bill Hodges, il est très attachant. Un flic à la retraite s’ennuyant ferme qui reprend une affaire tout en vivant presque une vie de retraité. J’ai adoré ça. Et ceux qui vont l’entourer tout au long de son enquête sont touchant.

     Mr Mercedes est un « simple » polar comparé à ce que Stephen King peut faire habituellement. Mais l’auteur n’a pas changé son style pour autant ce qui en fait livre à la hauteur des autres.

Je ne vais pas vous mentir mais j’entame Carnets Noirs après vous avoir posté cet article.

instasize_0425182304_33423614114_oh

h

« Avez-vous déjà aimé une personne sans pouvoir la supporter ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s